Le système d’alerte rapide de sécurité alimentaire.

Alerte Rapide Sécurité Alimentaire

C’est en 1979 que l’Union Européenne décide de se doter d’un système d’alerte rapide de sécurité alimentaire : RASFF.

On identifie à Maastricht (Pays Bas) en 1978  du mercure dans des oranges en provenance d’Israël. Un groupe extrémiste avait revendiqué cette attaque ayant pour but de déstabiliser l’économie israélienne. L’Allemagne de l’ouest ferme ses frontières durablement aux agrumes en provenance d’Israël. Les fruits sont pourtant désormais soumis à de nombreux contrôles.

Les autorités de contrôle alimentaire des Etats membres se réunissent en 1979 et proposent la création d’un système d’alerte rapide de sécurité alimentaire : RASFF. L’objectif était de mettre en place un système de communication flexible. Cet outil doit permettre de se concentrer sur les dangers préoccupants pour la santé des consommateurs. Il fallait donc mettre en place 3 choses :

  • Avoir une autorité compétente en matière de sécurité alimentaire dans chaque pays membre.
  • Des normes communes pour définir la dangerosité ou non d’un produit.
  • Mettre en place des laboratoires de contrôle.

Fonctionnement du RASFF

Un système d’alerte rapide de sécurité alimentaire qui a fait ses preuves.

Les 27 membres de l’UE font partie du RASFF, tout comme la Commission Européenne et l’Autorité Européenne de Sécurité des Aliments (EFSA). Ce réseau de communication se constitue de points de contact au sein de chacun des pays membres et des organisations européennes intéressées.

Concrètement, lors de la découverte d’un problème de sécurité alimentaire, un membre va aussi notifier le RASFF. A l’aide d’un formulaire prévu à cet effet, il va fournir tous les détails nécessaires, ses conclusions et des mesures prises. En y joignant les différentes factures, listes des entreprises concernées, rapports d’analyses etc… Il permettra ainsi à la Commission de vérifier ces informations et de les compiler afin de les communiquer directement aux membres du RASFF.

Différents types de notifications

  • Les notifications d’alertes : La denrée, ou l’aliment pour animal présente un risque, se trouve déjà sur le marché, une action immédiate est requise. Le membre qui, par exemple, retire un produit de la vente, informe les autres membres. Ces derniers peuvent réagir, s’ils sont concernés.
  • Le rejet à un poste frontalier : un produit est testé et rejeté lors de son entrée sur le territoire européen. Une notification est envoyée à tous les postes frontaliers afin de renforcer les contrôles. On s’assure que le produit rejeté ne rentre pas via une autre route.
  • Les notifications d’information : un risque est détecté, pour un produit déjà sur le marché mais les membres n’ont pas de mesure immédiate à prendre. En effet le produit n’arrivera jamais jusque chez eux ou bien, il n’y est plus présent.
  • Actualités : Informations liées à la sécurité alimentaire. Ce ne sont ni des alertes ni des informations mais elles intéressent les membres du RASFF.

Chez Axel Groupe nous recensons alertes et fraudes alimentaires et transmettons aussi les notifications RASFF.

Notre outil en ligne AxelPro vous facilite votre veille réglementaire. En vous informant instantanément, vous sécurisez votre activité.

Related Posts

Archives

Catégories