La noix de coco est elle un allergène?

Des noix de coco

Une coque brune pouvant aller jusqu’à trente centimètres de diamètre. Voici un fruit que vous devez avoir l’habitude, maintenant, de croiser sur les étals. Et si je vous parle d’une chair blanche au goût exotique, vous aurez sans doute deviné que je vous parle de noix de coco. Car ce fruit couramment utilisé dans la cuisine des tropiques n’est plus, depuis longtemps, un inconnu sous nos latitudes. Et son goût caractéristique invitant au voyage est loin d’être ignoré de nos jours. Mais si vous n’ignorez plus rien des qualités gustatives de ce fruit, une question demeure. La noix de coco est-elle un allergène ?

Qu’est qu’un aliment allergène ?

Mais avant toute chose, commençons par définir ce qu’est un allergène. Et plus précisément un aliment allergène. Puisque c’est ce qui nous intéresse ici. Ce sont, tout simplement, des aliments qui déclenchent des réactions allergiques. C’est-à-dire une réponse immunitaire anormale par rapport à une substance contenue dans l’aliment. Et ce même a faible dose. Mais attention, car même aux doses les plus faibles, la réaction physique peut se révéler sévère. Comme n’importe quelle substance peut provoquer une réaction de ce type, n’importe quel ingrédient peut être allergène. Enfin, d’après l’assurance maladie, 6% des enfants et 3% des adultes souffrent d’allergie alimentaire en Europe.

Mais alors, faut-il déclarer tous les aliments ?

Non, il n’est pas obligatoire de déclarer tous les aliments comme allergènes. Même si tous les aliments sont potentiellement allergènes, seuls ceux qui sont considérés comme cliniquement les plus récurrents doivent être déclarés. Ces derniers sont listés dans le R CE 1169/2011 (Règlement INCO). Ils sont au nombre de quatorze d’après la réglementation européenne.

On y retrouve les :

  1. céréales contenant du gluten.
  2. crustacés et les produits à base de crustacés.
  3. œufs et produits à base d’œuf
  4. poissons et produits à base de poissons (à quelques exceptions prêt)
  5. arachides et produits à base d’arachide
  6. soja et produits à base de soja (à quelques exception prêt)
  7. lait et produit à base de lait (à quelques exceptions prêt)
  8. fruits à coque
  9. céleri et produits à base de céleri
  10. moutarde et produits à base de moutarde
  11. graines de sésame et produits à base de graine de sésame
  12. anhydride sulfureux et sulfites en concentrations
  13. lupin et produits à base de lupin
  14. mollusques et produits à base de mollusques

Tiens donc, avez-vous remarqué en 8 ? Les fruits à coque. Notre noix de coco serait elle visée . Pas vraiment à vrai dire. Car on y retrouve les amandes, les noisettes, les noix de cajou ou encore celles de pécan. Mais aussi les noix du Brésil, les pistaches, les noix de macadamia ou du Queensland. Mais pas de trace de noix de coco.

Alors la noix de coco ?

La noix de coco ne fait pas partie des allergènes à déclaration obligatoire. Du moins en Europe. Mais, en tant qu’aliment, elle peut tout de même déclencher des allergies. D’ailleurs si elle ne fait pas partie de la liste établie par l’Europe, elle apparaît dans d’autres pays. Aux États-Unis d’Amérique, par exemple. Où on ne parlera pas de fruits à coque mais de « tree nuts ».

Related Posts

Présentation de notre chaîne les Recettes d’AXEL

Catégories

Derniers articles

Le guide d’aide à la gestion des alertes d’origine alimentaire révisé et actualisé
Le guide d’aide à la gestion des alertes d’origine alimentaire actualisé
25 janvier 2023
Mise en place de LMR pour les PFAS (perfluoroalkylés)
Instauration de teneurs maximales pour les PFAS ou perfluoroalkylés
18 janvier 2023
Le sésame 9e allergène majeur aux Etats-Unis
Le sésame reconnu comme 9e allergène majeur aux États-Unis
3 janvier 2023
DDM mentions réduire gaspillage alimentaire
Nouvelles mentions pour compléter la DDM : mieux informer pour réduire le gaspillage alimentaire
6 décembre 2022
Le lait : un allergène à déclarer (pas) comme les autres
Le lait : un allergène à déclarer (pas) comme les autres ?
30 novembre 2022