M&M’s : 70 M€ pour retirer le dioxyde de titane et moderniser l’usine d’Haguenau

(Source: Process Alimentaire http://www.processalimentaire.com/Ingredients/M-M-s-70-M-pour-retirer-le-dioxyde-de-titane-et-moderniser-l-usine-d-Haguenau-35598)

Il s’agit d’une annonce qui marque un pas supplémentaire dans la disparition du dioxyde de titane de nos linéaires.Mars Wrigley Confectionery France a annoncé un investissement de 70 M€ sur l’usine d’Haguenau (67) pour supprimer le colorant blanc de ses confiseries d’ici mi-2020. Cette suppression se fait à l’échelle française et européenne. La production de M&M’s sans dioxyde de titane débutera à partir de mi-2019. Pour rappel, le groupe s’est engagé en 2016 à supprimer l’ensemble des colorants artificiels – y compris le E171 – de tous ses produits d’alimentation humaine dans un délai de cinq ans.

Une partie des 70 M€ sera aussi dédiée à la modernisation de l’usine. Désormais, l’intégralité du processus de production des M&M’s Mix (produit mixant les variétés Peanut, Chocolat et Crispy) y sera pilotée. De plus, l’investissement permettra le renouvellement et le renforcement des équipements existants avec de nouvelles technologies. Cela optimisera la production, anticipera l’obsolescence des pièces et offrira de nouvelles fonctions en termes de process. Afin de favoriser l’emploi local, plus de 90% des aménagements feront appel à des entreprises implantées sur le territoire alsacien.

En France, la suppression du dioxyde de titane est déjà bien entamée : Lutti, Verquin, Carambar&Co, les enseignes de la FCD et les adhérents du Syndicat des Confiseurs l’ont ou terminent de le supprimer. Dans les applications confiseries, le dioxyde de titane est utilisé pour blanchir les chewing-gums, les décorations, les bonbons dragéifiés, les sous-couches et les inscriptions. Il existe actuellement trois types de solutions pour le remplacer : l’amidon de riz, le carbonate de calcium, et des mélanges complexes intégrant souvent ces deux options.

Archives

Catégories