Allergènes : obligations réglementaires et précautions

La réglementation impose de signaler la présence d'allergènes dans les produits alimentaires.

L’allergie est un problème qui touche de plus en plus de nos concitoyens. Ils seraient 10% à en être atteint dont presque un tiers d’allergies alimentaires. Il faut cependant distinguer deux types d’allergies alimentaires. Les allergies vraies, qui sont la résultante d’une réaction immunitaire suite à l’ingestion d’un allergène. Dans ce cas le système immunitaire prend un aliment pour un corps étranger. Les intolérances résultent, elles, d’une incapacité à digérer certains aliments. Ce sont les allergies vraies qui nous intéresseront ici.

Bien connaître les allergènes

Afin de préserver la santé du consommateur, le législateur européen impose de l’informer. Le règlement européen CE 1169/2011, en plus d’imposer l’information sur les additifs utilisés et la valeur nutritionnelle des aliments, liste 14 allergènes qui doivent être étiquetés. 14 allergènes que nous vous avions déjà présentés au mois de novembre. Ainsi une personne allergique pourra choisir en toute transparence et préserver sa santé. Vous avez donc l’obligation de bien connaître la composition de vos produits. Car vous pouvez intégrer des allergènes de façon involontaire. Il vous faut vous en prémunir.

Quelques bonnes pratiques

Vous pouvez donc introduire dans vos préparations des allergènes de façon involontaire. Ils peuvent, ainsi, entrer dans la composition de préparations que vous incorporez à vos recettes. Il vous faudra, alors, connaître la composition de toutes les préparations que vous utilisez ou souhaitez utiliser. Plus sournoisement, les allergènes peuvent apparaitre à l’occasion de contaminations croisées. Vous pouvez éviter ce souci en respectant les règles d’hygiène. Ainsi, soyez vigilant sur le principe de marche en avant. Quand cela est possible, séparez les locaux où vous préparez des aliments sans allergène des locaux où vous préparez des aliments avec allergène. Faites en autant avec les ustensiles utilisés. Si vous ne pouvez pas mettre ces règles en application, alors des opérations de nettoyage et de désinfection doivent être entrepris entre chaque préparation.

Comment informer le consommateur ?

La réglementation impose d’informer le consommateur. En fonction du mode de commercialisation, cette obligation ne s’applique pas de la même façon. Vous pratiquez la vente directe en vrac ? Il vous faudra mettre à proximité des produits un panneau d’information. Et être en mesure de répondre aux questions. Vous devrez alors former votre personnel de vente. Vous vendez des produits préemballés ? Il vous faudra, alors, apposer une étiquette informative sur vos emballages. Celle-ci doit comprendre les ingrédients contenus. Vous devrez mettre en valeur les allergènes dans cette liste. Vous pratiquez la vente à distance ? L’information sur la présence d’allergènes doit être fournie avant que l’achat ne soit conclu.

Pour plus de précisions, n’hésitez pas à vous rapprocher de nos équipes d’experts.