Le contact alimentaire, un impératif à ne pas négliger

Le contact alimentaire est un impératif que les professionnels de l'agroalimentaire ne doivent pas laisser de côté

Souvent décriés, les emballages alimentaires continuent de partager notre quotidien. La vente en vrac se développe partout. On la retrouve sur les marchés, en boutique et même au sein de certaines grandes surfaces. Et pourtant les emballages alimentaires n’ont jamais été aussi présents tout au long du cycle de production. Pour des raisons évidentes d’hygiène il est utile de veiller à éviter les contaminations toxiques. C’est le concept de contact alimentaire. Au-delà des emballages alimentaires, cette vigilance s’étend également aux divers ustensiles susceptibles d’intervenir lors du processus de production.

Contexte du concept de contact alimentaire

Tout matériau en contact avec un produit alimentaire est susceptible d’engendrer une contamination. Une contamination qui se caractérise par le transfert de substances potentiellement toxiques vers le produit alimentaire. Partant de ce constat, la réglementation européenne vise à juguler les contaminations pouvant présenter un danger pour les consommateurs. Pourtant une récente enquête de la DGCCRF a révélé de nombreux dysfonctionnements. Elle fait apparaître un taux de non-conformité de 8% des matériaux en contact avec des produits alimentaires. Le rapport de cette enquête fait montre que les professionnels, souvent, ne connaissent pas la réglementation en la matière.

Retour sur la réglementation

Il existe, en la matière, principalement deux réglementations à suivre.

En premier lieu le règlement CE 1935/2004. Ce règlement concerne tous les matériaux et tous les objets qui ont pour destination d’entrer en contact avec les produits alimentaires. Il instaure un “principe d’inertie“. Ce principe veut que les matériaux et les objets qui entrent en contact avec des aliments ne puissent transférer des substances toxiques dans leur condition normale d’utilisation. Ce même règlement liste les critères d’évaluation de ce principe d’inertie.

En second lieu le règlement CE 2023/2006. Ce dernier règlement complète le précédent en précisant les pratiques de production de ces matériaux et ustensiles susceptibles de créer le contact alimentaire.

Les bonnes pratiques

En tant que professionnels de l’alimentaire, il ne saurait vous être imposé de contrôler la fabrication des emballages et autres ustensiles que vous utilisez. Cependant il vous revient de choisir ceux qui seront conformes au contact alimentaire. C’est donc à vous de vérifier que ces produits que vous achetez et qui sont susceptibles de rentrer en contact avec des aliments sont bien conformes à la réglementation.

Pour cela il conviendra de demander à vos fournisseurs une fiche technique ainsi qu’une attestation d’alimentarité. Vérifiez que cette attestation comporte bien les références réglementaires. Mais il vous faut aller plus loin encore. Demandez-vous si tous ces matériaux que vous utilisez supportent les conditions de production de vos produits. Pour les emballages, demandez-vous s’ils supportent les conditions de conditionnement ainsi que les conditions d’utilisation prévues. Ph, températures, mode de cuisson prévue, il existe de nombreux points à vérifier.

Pour aller plus loin, n’hésitez pas à contacter nos équipes d’experts

Related Posts

Archives

Catégories