Petit bilan des contrôles officiels 2018

Chaque année de nombreuses inspections ont lieu dans les établissements agroalimentaires.

Objectif: vérifier la conformité des établissements pour la sécurité du consommateur de façon ainsi à éviter les intoxications alimentaires.

La Note de service DGAL/SDSSA/2018-939 du 19/12/2018 a été publiée il y a quelques jours. Elle intègre le bilan cumulé des interventions réalisées par les agents des DD(CS)PP (Direction Départementale de la Cohésion Sociale et de la Protection des Populations) en hygiène
alimentaire dans les divers secteurs d’activité de la remise directe au consommateur final.

Mise en œuvre du 1er juin au 15 septembre, cette opération alimentation vacances visait, comme
chaque année, à renforcer durant la période estivale les contrôles concernant la sécurité sanitaire
des aliments, notamment dans les domaines de la remise directe au consommateur, de la restauration collective et du transport des denrées périssables.

Sur 12 710 inspections ciblées, liées à cette opération: 1 687 mises en demeure et 213 fermetures administratives, dont 160 dans le seul secteur de la restauration commerciale, en lien avec une perte de maîtrise des risques sanitaires.

Ces sanctions ont été assorties de 278 procès-verbaux d’infractions pénales, dont 242 en remise
directe, majoritairement en restauration commerciale (165 PV).
En particulier, la surveillance des conditions et températures de conservation des denrées réfrigérées dans les établissements de remise directe (étals de marchés, commerces de bouche, GMS) a permis de relever que dans respectivement 10 % (contre 5 % en 2017) et 22 % (contre 14 % en 2017) des cas, ces températures présentaient un dépassement supérieur à 3°C et compris entre 2°C et 3°C.

Outre les inspections d’hygiène, la DD(CS)PP réalise également des inspections orientées sur la partie fraude (conformité des affichage en restauration, contenu des étiquettes, contrôle des poids….).