L’IFS Food Version 6.1 applicable depuis le 1er juillet

Suite aux évolutions des exigences du GFSI, l’IFS a du mettre en place un référentiel IFS Food Version 6.1 dans l’attente de publication du référentiel IFS Food version 7. Celui-ci est applicable depuis le 1er juillet 2018.

Parmi les principales nouveautés, l’IFS Food version 6.1 renforce la maîtrise des allergènes et des contaminations croisées. La nouvelle version exige à présent la mise en place de mesures de contrôle de la réception à l’expédition. Ce nouveau référentiel met l’accent sur l’importance de la vérification de ces mesures. Cela impose la mise en place de collecte d’information auprès de vos fournisseurs de matières premières, mais aussi de vos sous traitants si vous y avez recourt. En interne, un maximum d’actions doivent être mises en place pour vérifier que les allergènes sont correctement maîtrisés.

La nouvelle version de l’IFS Food version 6.1 intègre une section dédiée à la prévention de la fraude alimentaire. Les études Food Fraudes devront prendre en compte les pays d’origine, les types d’approvisionnement (liaison directe avec le fournisseur ou bien présence d’intermédiaires), la vulnérabilité du produit, l’intérêt à frauder (coût matière première etc…). Ces études seront révisées au moins annuellement de la même façon que les études HACCP (historique des fraudes sur une matière première, nouveaux fournisseurs….). Les évolutions des exigences de la partie Food Fraude montrent également l’importance de l’implication des achats dans le choix des matières premières. Le travail entre les achats et la qualité devra par conséquent être renforcé.

Un guide Food Fraude a été publié par l’IFS https://www.ifs-certification.com/images/standards/ifs_food6/documents/FoodFraud-Guide_1805.pdf

En conclusion, l’évolution du référentiel IFS Food impose aux industries agroalimentaires la mise en place de nombreux moyens de vérification par conséquent des analyses permettant de tout valider.

Archives

Catégories