Les zoonoses préoccupent toujours

Les zoonoses sont des maladies qui peuvent se transmettre de l’homme à l’animal et inversement. Elles sont souvent inapparentes chez les animaux et peuvent contaminer l’homme par les aliments. Il est donc essentiel d’en assurer une triple surveillance: sur l’animal, sur l’homme et sur les aliments.

Trois quarts de tous les agents pathogènes qui apparaissent sont des zoonoses. On entend par là des maladies qui peuvent se transmettre de l’homme à l’animal et inversement. L’homme peut être contaminé par différentes voies, entre autres par les aliments et par contact direct. Certaines zoonoses ne touchent qu’un nombre restreint d’espèces animales, d’autres toutes les espèces (ou presque). Il en va de même chez l’homme : dans certains cas, seules quelques personnes sont touchées, dans d’autres des groupes entiers de la population peuvent l’être (foyers de toxi-infections alimentaires).

Le risque de contracter une zoonose est souvent plus élevé dans des lieux de vacances prisés, à savoir dans les pays où les standards d’hygiène sont plus bas. Dans les pays industriels, la campylobactériose et la salmonellose sont les deux zoonoses les plus fréquentes (voir « Zoonoses groupées selon divers critères » sous « Informations complémentaires »).

De nombreuses zoonoses ne provoquent pas de symptômes apparents chez l’animal, bien qu’il soit porteur de l’agent pathogène (atteintes dites « asymptomatiques »). Dans ces cas, l’infection ne peut être décelée que par une surveillance active et des analyses de diagnostic effectuées en laboratoire.

La surveillance se focalise sur les zoonoses suivantes:

  • Campylobactériose (observé principalement sur les volailles)
  • Salmonellose (concerne les volailles mais aussi les ovins, bovins etc…)
  • Listériose (elle infecte les ruminants, surtout les bovins, les moutons et les chèvres, et parfois les chevaux, les porcs, les lapins et les oiseaux mais déjà observé sur d’autres espèces animales comme le poisson)
  • Trichinellose (concerne tous les mammifères)
  • Tuberculose (concerne souvent les bovins)
  • Brucellose (concerne souvent les bovins, les moutons, les chèvres, les porcs)
  • Echinococcose (concerne essentiellement les moutons, les bovins et les porcs)

La situation des zoonoses à surveiller fait l’objet d’un rapport annuel sur la surveillance des zoonoses et des foyers de toxi-infection alimentaire.

C’est en regroupant ces données et celles des pays européens que l’EFSA établit chaque année la compilation intitulée « The European Union summary report on trends and sources of zoonoses, zoonotic agents and food-borne outbreaks ».

Related Posts

Présentation de notre chaîne les Recettes d’AXEL

Catégories

Derniers articles

Le guide d’aide à la gestion des alertes d’origine alimentaire révisé et actualisé
Le guide d’aide à la gestion des alertes d’origine alimentaire actualisé
25 janvier 2023
Mise en place de LMR pour les PFAS (perfluoroalkylés)
Instauration de teneurs maximales pour les PFAS ou perfluoroalkylés
18 janvier 2023
Le sésame 9e allergène majeur aux Etats-Unis
Le sésame reconnu comme 9e allergène majeur aux États-Unis
3 janvier 2023
DDM mentions réduire gaspillage alimentaire
Nouvelles mentions pour compléter la DDM : mieux informer pour réduire le gaspillage alimentaire
6 décembre 2022
Le lait : un allergène à déclarer (pas) comme les autres
Le lait : un allergène à déclarer (pas) comme les autres ?
30 novembre 2022