Les perchlorates figurent à présent dans le Règlement CE 1881/2006

Fruits et légumes concerné par les perchlorates

On l’attendait depuis 2014. À l’époque, le groupe scientifique sur les contaminants de la chaîne alimentaire (CONTAM) avait établi une dose journalière acceptable de perchlorates. Celle-ci était de 0,3 μg/kg p.c. par jour. Et depuis il était devenu nécessaire de fixer des teneurs maximales en perchlorates pour les denrées alimentaires. C’est désormais chose faite. En effet, le règlement (UE) 2020/685 du 20 mai 2020 fixe ces teneurs maximales. Si le travail de le CONTAM avait amené la commission européenne à des recommandations, elle l’avait également conduit à une évaluation. Celle-ci concernant l’exposition humaine. Et s’appuyant sur la collecte de données effectuée par les États membres. Des recommandations ensuite examinées par le CONTAM. Le nouveau règlement de l’union est donc une suite logique de ce processus.

Les perchlorates

Les perchlorates ont commencé à être utilisés au milieu des années 1940. Mais pour un usage militaire. Depuis, cette utilisation s’est élargie. Notamment en tant que carburant. En effet 92% des usages relevaient de cette utilisation dans les années 1990. Mais on les retrouve également dans la production de certains produits. Comme le caoutchouc, la peinture ou certaines huiles lubrifiantes. On les rencontre également dans certains engrais. C’est dans les années 1990 que les États-Unis d’Amérique les ont classés comme contaminant à surveiller. Aujourd’hui les perchlorates sont connus comme perturbateurs endocriniens. Mais on soupçonne aussi des effets néfastes sur la thyroïde. Et également des effets cancérogènes. Ce sont ces divers risques qui expliquent la prudence actuelle. Car ces substances sont connues notamment comme contaminants de l’eau.

ci-dessous: vidéo sur les Perchlorates diffusée sur notre chaîne YouTube « Les Recettes d’Axel »:

Retour sur le nouveau règlement

Comme nous l’avons déjà dit, le règlement (UE) 2020/685 est un suite logique des travaux du groupe CONTAM. Et il a pour objet de modifier l’annexe d’un autre règlement. À savoir le règlement (CE) no 1881/2006. Celui-ci fixe les teneurs maximales de certains contaminants dans les aliments. Dans le cas des perchlorates ce sont les fruits et légumes qui sont visés ainsi que le thé et les infusions de plantes et de fruits séchés. Enfin les aliments et préparations pour nourrissons et enfants en bas âge sont également concernés. En effet les plus jeunes sont particulièrement sensibles aux effets néfastes des perchlorates. À savoir que les denrées alimentaires mises sur le marché avant le 1° juillet 2020 ne sont pas concernées par le respect de ces exigences réglementaires. Elles pourront rester en vente jusqu’à leur date limite de consommation ou de durabilité minimale.

Bien sûr toute notre équipe reste à votre entière disposition pour approfondir le sujet.

Related Posts

Présentation de notre chaîne les Recettes d’AXEL

Catégories

Derniers articles

tomates-dans-emballage-plastique-recycle
Nouvelle réglementation sur les plastiques recyclés au contact alimentaire
27 septembre 2022
Contaminants chimiques et alimentation
Les contaminants chimiques au coeur des préoccupations alimentaires
19 septembre 2022
dlc ou ddm ?
DLC ou DDM : quelles étiquettes pour quels produits ? 
13 septembre 2022
Noisettes et doses de référence pour les allergènes
Nouvelles doses de référence pour les allergènes
3 juin 2022
Les ouvrier protégés par le document unique
Le document unique d’évaluation des risques professionnels évolue
3 juin 2022