Le vinaigre tamponné autorisé comme additif alimentaire

Le règlement (UE) 2023/2086 publié le 28 septembre 2023 apporte du nouveau dans le paysage des additifs alimentaires. En effet, ce texte autorise désormais l’utilisation du vinaigre tamponné en tant que conservateur et correcteur d’acidité.

Rappelons que c’est en ajoutant des agents tampons au vinaigre que l’on obtient le vinaigre tamponné. Ces agents tampons sont de deux types :

  • les hydroxydes de sodium/potassium (E 524 à E 525)
  • les carbonates de sodium/potassium (E 500 à E 501).

Le vinaigre, quant à lui, provient d’une source agricole par double fermentation, alcoolique et acétique. Les constituants primaires du vinaigre tamponné sont l’acide acétique et ses sels.

Le vinaigre tamponné fait son entrée dans l’annexe du règlement (UE) n° 231/2012

L’autorisation du vinaigre tamponné en tant qu’additif alimentaire fait suite à une saisie de la Commission Européenne. Celle-ci avait en effet été saisie en 2021 pour une demande d’utilisation du vinaigre tamponné en tant que conservateur et correcteur d’acidité dans de nombreuses denrées alimentaires.

Pour évaluer la sécurité alimentaire du vinaigre tamponné, l’Autorité Européenne de Sécurité des Aliments s’est basée sur des évaluations antérieures concernant l’acide acétique (principal constituant du vinaigre tamponné). Elle en a conclu que l’utilisation du vinaigre tamponné en tant qu’additif ne pose pas de problème de sécurité, aux doses maximales préconisées.

Le vinaigre tamponné, identifié par le numéro E 267 fait donc sans entrée dans l’annexe du règlement (UE) n° 231/2012 (annexe II, partie C, groupe I). Pour mémoire, ce règlement établit les spécifications des additifs alimentaires du règlement (CE) n° 1333/2008.

Formes et utilisations du vinaigre tamponné

Le vinaigre tamponné étant classé dans le groupe I de la partie C de l’annexe II, son utilisation est autorisée dans de nombreuses denrées alimentaires selon le principe quantum satis (défini à l’article 3, paragraphe 2, point h).

Le quantum satis est le principe selon lequel «aucune limite numérique maximale n’est fixée (…) les substances sont employées conformément aux bonnes pratiques de fabrication, en quantité n’excédant pas ce qui est nécessaire pour obtenir l’effet désiré et pour autant que le consommateur ne soit pas induit en erreur. »

Le vinaigre tamponné se présente sous deux formes : liquide et solide (poudre). Il peut remplacer d’autres conservateurs ou correcteurs d’acidité autorisés (E 260-E 263 par exemple).

Le tamponnage augmente le pH. Le vinaigre tamponné pourra donc être utilisé en tant que conservateur ou correcteur d’acidité dans de nombreux aliments sans altérer leur qualité.

Pour en savoir plus sur ce nouveau règlement qui entre en vigueur d’ici quelques jours, contactez-nous !

Suivez-nous également sur Linkedin.

A lire également :

denrees-PAM-AxelGroupe

La réglementation applicable aux denrées PAM

Un projet d’évolution du règlement (CE) n° 2073/2005 (texte cadre sur la microbiologie) en lien avec les denrées alimentaires prêtes à être consommées est l’occasion de faire le point sur

partager :

Compléments d'informations