Le programme 206 pour 2023

La Direction générale de l’alimentation (DGAL) vient de publier ses orientations pour le programme 206 pour 2023. Le programme 206 ? Il s’agit là d’un programme qui se veut ambitieux sur la sécurité et la qualité sanitaires de l’alimentation. Et qui doit répondre à trois objectifs. Et tout d’abord un premier objectif qui cherche à favoriser un changement dans les pratiques. Avec pour but de préserver non seulement la santé publique, mais également l’environnement. Le second objectif, quant à lui, vise à évaluer, prévenir et réduire les risques. Et ce à tous les stades de la chaîne de production. Enfin, le troisième objectif vise à s’assurer de la réactivité et de l’efficience du système de contrôle sanitaire. Un programme qui se veut donc ambitieux. Et pour lequel la DGAL fixe des orientations annuelles.

Le programme 206 et le contexte en 2023

Les orientations pour ce programme reposent, bien évidemment, sur un contexte général. Un contexte marqué par plusieurs concepts qui traversent nos sociétés :

  • la santé
  • la souveraineté alimentaire
  • l’alimentation durable

Le programme 26 doit également tenir compte des diverses crises sanitaires de la période écoulée. Notamment une crise d’influenza aviaire hautement pathogène qui a marqué nos contrés l’hiver dernier. Mais également la peste porcine africaine qui frappe notre porte. Ou encore la fièvre aphteuse. Le contexte est également marqué par des plans d’investissement. Comme France Relance ou encore France 2030. Il faut également tenir compte de nouvelles législations telles que la loi AGEC ou la loi Climat et résilience. Sans oublier la législation européenne. Enfin il ne faut pas occulter les nouveaux rapports de l’homme à l’animal. Un contexte important dont il faut tenir compte.

Les priorités pour 2023

C’est en tenant compte de ce contexte que plusieurs priorités ont été déterminées pour 2023. À commencer par un transfert de compétences du ministère de l’Économie vers le ministère de l’agriculture. Un transfert issue d’un arbitrage du Premier ministre. Est également prévu une simplification des méthodes d’inspection. Afin de les rendre plus efficaces. Et cette simplification doit être doublée par le renforcement des suites données à ces contrôles. Autre objectif prioritaire défini, se préparer à la gestion de crises de grande ampleur. L’accent sera aussi mis sur la responsabilisation des professionnels du secteur en rapport à la prévention. Le renforcement transformation des modèles de production est aussi préconisé. Avec pour but de promouvoir la transition agroécologique. Enfin deux derniers objectifs concernent la consolidation des rapports entre les administrations et la priorité donnée à la santé publique.

A lire également :

denrees-PAM-AxelGroupe

La réglementation applicable aux denrées PAM

Un projet d’évolution du règlement (CE) n° 2073/2005 (texte cadre sur la microbiologie) en lien avec les denrées alimentaires prêtes à être consommées est l’occasion de faire le point sur

partager :

Compléments d'informations