Les fraudes alimentaires

Si nous regardons les dernières alertes RASSF, nous pouvons constater que nombreuses sont les fraudes d’origine alimentaires. Celle-ci concerne directement le produit ou bien son emballage, son étiquetage.

Ci-dessous le récapitulatif de l’actualité sur les fraudes alimentaires recensées depuis ce début du mois d’avril :

–          4/04/2018 : Confiture (sulfites non déclarés dans la confiture d’abricot)

–          4/04/2018 : Cuisses de grenouilles (irradiation dans un établissement non autorisé)

–          4/04/2018 : Sulfites non déclarés dans les mangues séchées

–          5/04/2018 : Sulfites non déclarés dans les chewing gum

–          5/04/2018 : Pesticides non autorisés dans les Baies de Goji

–          6/04/2018 : Déclaration d’importation incorrecte pour la vaisselle importée de Chine

–          9/04/2018 : Pesticides non autorisés dans le riz

–          9/04/2018 : Pesticides non autorisés dans le Gombo

–          10/04/2018 : Pesticides non autorisés dans le riz

–          11/04/2018 : Pesticides non autorisés dans les Baies de Goji

–          11/04/2018 : Pesticides non autorisés dans les piments

–          11/04/2018 : Pesticides non autorisés dans les compléments alimentaires

 

 

Petit rappel : voici le liste «  TOP 10 » des produits les plus souvent incriminées dans les cas de fraudes.

les-fraudes-alimentaires

Il est fondamental de prendre en compte aujourd’hui l’historique de l’ensemble des actualités sur les fraudes alimentaires pour mettre à jour votre étude Food Fraude (si vous en avez mise une en place*) mais aussi et surtout pour mettre à jour vos plans d’autocontrôle. Cela doit également vous servir pour mettre à jour vos critères dans vos cahiers des charges fournisseurs.

*Les études Food Fraude sont demandées dans les référentiels IFS et BRC mais de plus en plus d’entreprises non certifiées en mettent en place suite à des demandes clients.