La déclaration des allergènes suivant les pays

Les obligations en matière de déclaration des allergènes sur les étiquettes des denrées alimentaires varient d’un pays à l’autre. En effet, différentes réglementations alimentaires sont en vigueur suivant les pays.  Pour s’y retrouver, le FARRP (Food Allergy Research and Resource Program) de l’Université du Nebraska fournit des informations précieuses sur les réglementations internationales en matière d’étiquetage des allergènes alimentaires. Une carte et un tableau sont disponibles sur leur site Internet et constituent une référence en la matière. Zoom sur quelques pays emblématiques et particularités en matière de déclaration des allergènes.

Déclaration des allergènes suivant les pays
Déclaration des allergènes suivant les pays

La déclaration des allergènes au sein des Pays de l’Union Européenne

Rappelons que, pour ce qui concerne les pays de l’Union Européenne, c’est le réglement (UE) n°1169/2011 dit INCO qui fait référence. Il fixe la liste des 14 allergènes à déclaration obligatoire à savoir :

    1. Céréales contenant du gluten
    2. Crustacés et produits à base de crustacés
    3. Œufs et produits à base d’œufs.
    4. Poissons et produits à base de poissons
    5. Arachides et produits à base d’arachides
    6. Soja et produits à base de soja
    7. Lait et produits à base de lait (y compris le lactose)
    8. Fruits à coque, à savoir: amandes, noisettes, noix, noix de cajou, noix de pécan, noix du Brésil, pistaches, noix de Macadamia ou du Queensland , et produits à base de ces fruits
    9. Céleri et produits à base de céleri
    10. Moutarde et produits à base de moutarde
    11. Graines de sésame et produits à base de graines de sésame
    12. Anhydride sulfureux et sulfites
    13. Lupin et produits à base de lupin
    14. Mollusques et produits à base de mollusques

Tout produit alimentaire contenant ces aliments doit en faire mention de façon claire sur son étiquette.

On notera que certains pays ne faisant pas partie de l’Union Européenne ont néanmoins adopté ces pratiques en matière de déclaration des allergènes. C’est le cas de l’Islande, du Liechtenstein, de la Norvège, de la Macédoine, de la Suisse et de la Grande-Bretagne.

Aux Etats-Unis : neuf allergènes majeurs

La loi FALCPA (Food Allergen Labeling and Consumer Protection Act) prévoit que les allergènes majeurs soient répertoriés sur l’étiquette des aliments. En ajoutant le sésame à sa liste d’allergènes majeurs en 2023, ce sont neuf  allergènes (blé, lait, œufs, arachides, fruits à coques, soja, poisson et crustacés, sésame) qui doivent être clairement étiquetés. Notons que les sulfites sont également concernés par la déclaration.

Au Canada : treize allergènes à déclarer

Les allergènes à déclaration obligatoire sont les crustacés, les oeufs, le poisson, le lait, les arachides, le soja,  les fruits à coques « tree nuts », le blé, le gluten, les mollusques, la moutarde, le sésame et les sulfites.

Au Japon : le poisson n’est pas considéré comme allergène à déclaration obligatoire

On notera que parmi les crustacés, ne sont considérés comme allergènes que le crabe et les crevettes. De la même façon, seules les noix « walnut » sont à déclarer au sein de la catégorie « tree nuts ».

On notera que le lait, les oeufs, les arachides, le blé et le sarrasin font partie des allergènes à déclaration obligatoire mais pas le gluten !

Vigilance particulière sur le lait et les « tree nuts »

En Europe, le terme « fruits à coques » regroupe les amandes et les différentes noix. Aux Etats-Unis, on parle de « tree nuts ». Attention, les aliments concernés par l’appellation « tree nuts » ne sont donc pas exactement les mêmes que ceux désignés par le terme « fruits à coques » en Europe. Pensez à toujours vous renseigner de façon précise pour déterminer si les noix présentes dans vos aliments sont à déclarer ou pas.

Même vigilance sur le lait. En effet, selon les pays, l’origine du lait est à préciser (vaches, chèvres, brebis, buffles..).

Si vous ne parvenez pas à vous y retrouver dans toutes les législations et que vous souhaitez exporter vos produits en toute conformité.Contactez-nous !

Vous pouvez aussi vous abonner à l’option export de notre outil de veille réglementaire AxelPro.

Pensez à vous abonner à notre chaine YouTube sur laquelle vous retrouverez régulièrement des capsules vidéo sur différentes sujets.

A lire également :

partager :

Compléments d'informations