Étiquetage du lait et de la viande dans les produits préemballés

L’information du consommateur est devenu un impératif. En effet, il est très important de porter à sa connaissance les éléments utiles à l’évaluation de la qualité d’une denrée alimentaire. Et cette information il la collecte, prioritairement, via l’étiquetage lorsqu’il s’agit d’un produit préemballé. Un décret du 27 mars 2020 vient nous le rappeler. Et porte sur l’étiquetage du lait et de la viande contenus dans les produits préemballés. En effet, le précédent décret à ce sujet venait à expiration le 31 mars 2020. Le décret 2020-363 vient donc prolonger le décret 2016-1137 du 19 août 2016 sans rien y modifier. Ce qui représente une bonne occasion de vous rappeler quelles sont les obligations en la matière. Des obligations qui seront désormais applicables jusqu’au 31 décembre 2021.

Étiquetage de l’origine de la viande utilisée en tant qu’ingrédient

L’indication de l’origine d’une viande est donc obligatoire. Du moins pour celles listées dans l’annexe du décret du 19 août 2016. Mais que faut-il indiquer exactement ?

Pour les viandes “brutes”: Trois mentions sont obligatoires : le pays de naissance, celui d’élevage et celui d’abatage de la bête. Avec, cependant, quelques dérogations. En premier lieu, si les trois mentions sont identiques, il est possible de les rassembler en une seule. Et celle-ci s’intitulera “origine“. Une autre dérogation existe si les trois mentions indiquent des pays membres de l’Union Européenne. Dans ce cas il est possible de les rassembler en indiquant “origine : UE”. Enfin le cas où les trois mentions indiqueraient un pays ne faisant pas partie de l’Union Européenne. Il est alors possible d’indiquer simplement “origine : hors UE”. Au cas où plusieurs bêtes seraient utilisées, il est nécessaire d’indiquer chaque origine. Mais, de la même façon qu’auparavant, on pourra simplifier en “UE” ou “hors UE”. La mention “UE et Hors UE” peut également être valable pour plusieurs pays se trouvant dans et en dehors de l’Union Européenne.

Pour les produits contenants de la viande (exemple: patés, feuilletés à la viande, boeuf bourguignon…): l’origine de celle-ci est obligatoire à partir du moment où il y a au minimum 8% de viande dans ce produit.

Le cas du lait

Pour le lait, l’étiquetage est obligatoire lorsque le produit fini en contient au moins 50%. Sont concernés, bien sûr, les produits contenant du lait. Mais aussi les produits laitiers eux aussi listés dans le décret du 19 août 2016. Ici les deux indications obligatoires sont le pays de collecte et celui de transformation. Mais pour le reste, les mêmes logiques que pour la viande s’appliquent. Avec les mentions “origine” et les indications “UE” et Hors UE”.

Bien sûr, pour aller plus loin et si vous avez besoin de plus d’informations, nos équipes d’experts se tiennent à votre disposition.

Related Posts

Présentation de notre chaîne les Recettes d’AXEL

Catégories

Derniers articles

Fruits et légumes concerné par les perchlorates
Les perchlorates figurent à présent dans le Règlement CE 1881/2006
4 juin 2020
Nouveau référentiel IFS
L’IFS développe un nouveau référentiel en lien avec la crise du covid-19
18 mai 2020
Axelgroupe propose à chaque entreprise qui le désire un webinar personnalisé
Réservez un webinar personnalisé en cette période trouble
9 mai 2020
Diméthoate et cerises
Diméthoate et cerise : un mariage à nouveau interdit
4 mai 2020
L'IFS Food arrive à sa version 7
Découvrez la version 7 de l’IFS Food
28 avril 2020